Putting nature in a cage: an interdisciplinary research program on aviaries

Coordinateur du projet : Mélanie Roustan

Programme Emergence de Sorbonne Université

Durée : 2019-2022

Lien vers la page du projet :

https://etudierlesvolieres.wordpress.com

Nature(s) en cage(s) : une approche interdisciplinaire des volières

A l’heure où la pérennité des populations d’oiseaux en Europe est menacée et dans un contexte global de forte menace pesant sur la biodiversité animale et végétale, notre projet s’intéresse aux relations entre humains et oiseaux en y entrant par un objet de recherche original : les volières. Ancrées dans le temps long de l’histoire de la domestication et de l’acclimatation animales, déclinées dans une multitude de formes culturelles, les volières, prises comme objet de recherche interdisciplinaire, ouvrent de nombreuses portes sur les liens, passés et présents, qui unissent les humains à leur environnement, sur leurs représentations de la nature et de leur place en son sein, mais également sur les dynamiques de circulation des choses, des êtres vivants, des techniques, des idées et des savoirs à l’intérieur des sociétés et entre les cultures, incluant les rapports de domination qui les sous-tendent.

Le projet de recherche vise à la fois l’élaboration des savoirs et la diffusion des connaissances sur les volières, définies comme dispositifs de captivité, d’exposition et de conservation des oiseaux par les humains, la documentation et la valorisation de sites bâtis ou de collections patrimoniales et la médiation des savoirs les concernant.

De l’histoire des jardins à l’anthropologie de la nature, de l’histoire globale aux études post-coloniales, de l’architecture à l’art de notre temps, l’étude des volières, anciennes et contemporaines, de leurs collections animales vivantes et de leurs représentations artistiques et littéraires offre un terrain fertile à une approche interdisciplinaire des nature(s) en cage(s). Trois perspectives de recherche s’entrecroisent : 

1) Les volières comme structures matérielles : expériences sensibles et esthétiques du vivant ;

2) Oiseaux encagés, oiseaux en collections : de la prédation à la conservation ;

3) Les volières comme systèmes symboliques : conceptions de la nature, allégories morales, incarnations du pouvoir.

Le périmètre de recherche est d’abord franco-italien, puis se déploie en suivant les dynamiques de circulation des choses, des êtres vivants et des idées attachées aux anciens empires coloniaux et aux mondes contemporains.

Les objectifs du programme sont scientifiques et patrimoniaux. Il s’agit de travailler un objet de recherche inédit – les volières – car étudié et pensé de façon parcellaire et très cloisonnée en termes de disciplines ; l’aborder par l’interdisciplinarité afin d’en libérer la puissance heuristique(penser dans le temps long les liens humains et environnement, la circulation des formes culturelles, les rapports de pouvoir qui sous-tendent les échanges) mais aussi la valeur didactique (médiation des patrimoines naturel et culturel, sensibilisation aux problématiques des relations au vivant).

 

voliere-PZP-Paris

voliere-Parc Zoologique de Paris

Crédits
© Mélanie Roustan

 

estampe  Bibliothèque nationale de France

estampe Bibliothèque nationale de France

Crédits
© Mélanie Roustan
voliere immersive PZP

voliere immersive PZP

Crédits
© V. Brillon
voliere_de_kew_gardens.jpg

voliere_de_kew_gardens

Crédits
© WIKIMEDIA
Publié le : 31/07/2020 12:46 - Mis à jour le : 21/03/2023 09:05