Entité de rattachement
Émergences, appropriations et usages des patrimoines
Thème interdisciplinaire de recherche
Agrobiodiversité, Territoires et territorialités, recherches collaboratives, collections muséales, Amazonie, Andes
Spécialité
Anthropologie sociale et ethnologie

Contact

Courriel
pascale.derobert [at] ird.fr
Adresse(s)

43 rue Buffon

Paris 5e

Présentation

Présentation

Pascale de Robert est chargée de recherche à l’IRD, membre de l’Unité Mixte de Recherche «Patrimoines Locaux, Environnement et Globalisation » (PALOC), basée au Muséum National d’Histoire Naturelle. Après un doctorat en Anthropologie sociale (EHESS Paris) et un doctorat en écologie tropicale (ULA Venezuela), ses recherches restent centrées autour de la relation entre sociétés et « natures » (pratiques agricoles et biodiversité, alimentation, Aires Protégées et conflits de territorialités, histoire et culture matérielle) sur différents terrains (Brésil, Guyane, Colombie, Venezuela, France) et principalement en Amazonie brésilienne. Elle a mené plusieurs projets de recherche en collaboration avec des collègues du Museo Paraense Emilio Goeldi à Belém où elle enseigne également dans le PPGDS (Post Graduate Program in Sociocultural Diversity) comme elle participe aux enseignements du Master du MNHN. Ses recherches actuelles portent sur les processus de revalorisation et patrimonialisation de plantes cultivées anciennes en contexte de changement social et climatique ; elle coordonne le projet DeCIA (Os desafios da ciência intercultural: autorias e coautorias indígenas e de comunidades tradicionais nas pesquisas em colaboração) pour continuer une réflexion critique sur les méthodologies participatives, et le projet COLAM (Collections des Autres et Mémoires de rencontres : objets, plantes et histoires d’Amazonie) qui réunit des amérindiens, étudiants et chercheurs autour de collections amazoniennes conservées dans les musées français.

Projets

Terrains de recherche

Brésil, Andes du Nord (Colombie, Venezuela), Guyane, France