À lire dans la revue Usbek et Rika du 17 janvier 2024

Sur le modèle du très contesté marché carbone censé lutter contre l’emballement climatique, le concept de « crédits biodiversité » rémunérant des initiatives de préservation de la nature fait son chemin. Entre accaparement des terres et risques de greenwashing, les modalités de cette nouvelle « bioéconomie » – défendue notamment par Emmanuel Macron – alimentent la controverse. A-t-elle réellement de quoi freiner l’effondrement du vivant ?

Article écrit par Sophie Kloetzli, avec la participation de Catherine Aubertin

https://usbeketrica.com/fr/article/faut-il-mettre-un-prix-sur-la-biodiversite-pour-mieux-la-proteger

Publié le : 26/01/2024 15:10 - Mis à jour le : 26/01/2024 15:20