Notice: Array to string conversion in /home/paloc/public_html/components/com_sobipro/lib/cms/joomla_common/base/database.php on line 342 Notice: Array to string conversion in /home/paloc/public_html/components/com_sobipro/lib/cms/joomla_common/base/database.php on line 342 Notice: Array to string conversion in /home/paloc/public_html/components/com_sobipro/lib/cms/joomla_common/base/database.php on line 342 FOURNIER
0c353ce81e0c8377f3f410688728cc26.jpg
1d1a76f93de1f2a99b0c1897da0b97a1.jpg
0e85256f5ecce6c8ae3f1db4558d96ef.jpg
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Nom

FOURNIER

Prénom

Anne

e-mail

anne.fournier@ird.fr

Discipline

Ethno-écologie, ethnologie

Spécialité

Usage rituel des espèces et milieux végétaux, bois sacrés, divination

Titre

Chargée de recherche - HDR

Institut

IRD

Statut

Statutaire

Terrain

Burkina Faso, société bwaba (Bondoukuy), société sémé (Orodara)

Publication

Depuis 2009 

Articles

Fournier Anne, Devineau Jean-Louis, 2009. La plante dans l'écosystème : une autre écologie végétale. Bulletin de la Société Zoologique fascicule 2 : 43-53.

http://www.academia.edu/4617158/La_plante_dans_lecosysteme_une_autre_ecologie_vegetale

Devineau Jean-Louis, Fournier Anne, Nignan Saïbou, 2009. "Ordinary biodiversity" in western Burkina Faso (West Africa): what vegetation do the state forests conserve? Biodiversity & Conservation, 18: 2075 – 2099.
http://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:010046225

López-Hernández Danilo, Brossard Michel, Fournier Anne, 2010. Savanna biomass production, N biogeochemistry, and cycling: A comparison between Western Africa (Ivory Coast and Burkina Faso) and the Venezuelan Llanos. Recent Res. Devel. Soil Sci., 3, 1-34 ISBN: 978-81-308-0440-8.

Devineau Jean-Louis, Fournier Anne, Nignan Saïbou, 2010. Savanna fire regimes assessment with MODIS fire-data: their relations with land cover and plant species distribution in western Burkina Faso (West-Africa). Journal of Arid Environments. 74 (9)1092-1101.
http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00369244

Fournier Anne, 2011. Consequences of wooded shrine rituals on vegetation conservation in West Africa: a case study from the Bwaba cultural area (west Burkina Faso). Biodiversity and Conservation, 2011, 20 (9), p. 1895-1910.
http://www.iaees.org/publications/journals/environsc/articles/2013-2(1)/2013-2(1).asp

Fournier Anne, 2015.Tressage d'herbes et attachements juvéniles chez les Bwaba du Burkina Faso. AnthropoChildren n°5.

http://popups.ulg.ac.be/2034-8517/index.php?id=2350

Fournier A., 2016. Setting up the first components of the person and its anchoring to the territory among the Seme of Burkina Faso: “services rendered by ecosystems”? Environmental Skeptics and Critics, 2016, 5(3): 37-56 http://www.iaees.org/publications/journals/environsc/online-version.asp

Hudson L.N., Newbold T., Contu S., Fournier Anne, Pélissier Raphaël, et al. The database of the PREDICTS (Projecting Responses of Ecological Diversity In Changing Terrestrial Systems) project. Ecology and Evolution, 2017, 7 (1), p. 145-188. ISSN 2045-7758

Jung M., Hill S. L. L., Platts P. J., Marchant R., Siebert S., Fournier Anne, Munyekenye F. B., Purvis A., Burgess N. D., Newbold T. Local factors mediate the response of biodiversity to land use on two African mountains. Animal Conservation, 2017, 20 (4), p. 370-381. ISSN 1367-9430

 

Articles avec les collègues et étudiants du Burkina Faso

Sawadogo I., Devineau J.L., Fournier Anne 2012. État des ressources pastorales dans une terre d'accueil et de transit des pasteurs transhumants : le terroir de Kotchari (sud-est du Burkina Faso) Terre et Vie (Revue d'écologie) 67, 157-178.
http://hal.archives-ouvertes.fr/index.php?halsid=lbbqslhr3sto55jkgphp7bom54&view_this_doc=tel-00708327&version=1

Sanou Lassina, Devineau Jean-Louis, Fournier Anne, 2013. Groupements floristiques et capacité de régénération des espèces ligneuses des sanctuaires boisés dans l'aire culturelle bwaba (département de Bondoukuy, Ouest Burkinabé) Acta Botanica Gallica, 160 (1) : 77-102.
http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00835827

Fournier Anne, Sanou Lassina, 2013. Revisiting plant conservation on wooded shrines by a transversal approach: "Core" vs. "satellite" species and anthropological knowledge in Bwaba land, Burkina Faso. Environmental Skeptics and Critics, 2013, 2 (1), p. 1-19.
http://www.iaees.org/publications/journals/environsc/articles/2013-2(1)/2013-2(1).asp

Bene A. et Anne Fournier 2015. Réflexion sur la notion de services écologiques : étude de cas à Kotoudéni (Burkina Faso), VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement [En ligne], 15 (3) URL : http://vertigo.revues.org/16758 ; DOI : 10.4000/ vertigo.16758Fournier A., 2016. La mise en place des premiers constituants de la personne et l’ancrage au territoire chez les Sèmè du Burkina Faso : des « services rendus par les écosystèmes » ? https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01344952/document]

Ouvrage 

Fabre Gwenaëlle, Fournier Anne, Sanogo Lamine 2014. Regards scientifiques croisés sur le changement global et le développement. Langue, environnement, culture. Actes du Colloque international de Ouagadougou (8-10 mars 2012). 238 pp.

lien : http://hal.archives-ouvertes.fr/LEC-OUAGA-2012

  

Chapitres d'ouvrages

Liberski-Bagnoud Danouta, Fournier Anne, Nignan Saïbou, 2009. Les "bois sacrés", faits et illusions : à propos des sanctuaires boisés des Kasena (Burkina Faso). In : Juhé-Beaulaton D. (dir.) Forêts sacrées et sanctuaires boisés : des créations culturelles et biologiques (Burkina Faso, Togo, Bénin). Paris : Karthala, 2009, p. 59-90. (Hommes et Sociétés). ISBN 978-2-8111-0348-4.

Boyd Raymond, Fournier Anne, Nignan Saïbou, 2014 Une base de données informatisée de la flore : un outil pour la multidisciplinarité.
http://hal.archives-ouvertes.fr/view_by_stamp.php?&halsid=qikoaeev15j936ts0q7see78t7&label=LEC-OUAGA-2012&langue=fr&action_todo=view&id=hal-00939893&version=1

 

Chapitres d'ouvrages avec des collègues et étudiants du Burkina Faso

Fournier Anne, Yaméogo Urbain, 2009. Pourquoi et comment utiliser le feu comme outil de gestion en savane ? In Triplet P. Manuel de gestion des aires protégées d'Afrique francophone, Orléans, Awely, 509-514.
http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/66/91/57/PDF/manuel_gestion_afrique.pdf

Kiéma Sébastien, Fournier Anne, Toutain Bernard, 2009. Gérer le pâturage du bétail dans les aires protégées de savane. In Triplet P. Manuel de gestion des aires protégées d'Afrique francophone, Orléans, Awely, 500-508.

http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/66/91/57/PDF/manuel_gestion_afrique.pdf

Bene Ali, Fournier Anne, 2014. Végétation naturelle et occupation des terres au Burkina Faso (Afrique de l'ouest). Cinq décennies de changement dans un terroir du pays sèmè.
http://hal.archives-ouvertes.fr/view_by_stamp.php?&halsid=qikoaeev15j936ts0q7see78t7&label=LEC-OUAGA-2012&langue=fr&action_todo=view&id=hal-00939898&version=1

Fournier Anne, Douanio Manaka, Bene Ali, 2014. Pratique et perception des feux de végétation dans un paysage de vergers. Le pays sèmè (Kénédougou, Burkina Faso)
http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00939895

 

Document audiovisuel  grand public

Fournier Anne, Camille Devineau, 2014. Le balafon des oiseaux: jeu d'herbe en pays sémé 6 mn 19 s

 

Parcours et profil

 

Recherches actuelles

Mes travaux actuels sont consacrés à l’usage rituel des plantes et des milieux végétaux et plus largement de la nature chez les Bwa et les Sèmè de l’ouest du Burkina Faso. L’étude de ces usages est une voie d’accès privilégiée à « la tradition » car dans cette région la nature, en particulier végétale (bois sacrés, plantes servant dans la divination et les rituels initiatiques etc.) sert de support matériel à des croyances et à une manière particulière d’être au monde.

Au Burkina, un certain nombre de jeunes intellectuels urbains adhèrent à l’idée qu’il existe un patrimoine culturel à sauvegarder. Les habitants des zones rurales qu’ils en reconnaissent les gardiens utilisent plutôt le terme de « tradition » pour le qualifier. Certains aspects de la transformation des paysages (perte de biodiversité) et l’emprise croissante de l’économie de marché semble à ces habitants une sérieuse menace pour les valeurs de leur civilisation. Rester maîtres de leurs terres, de leur développement économique, de leur type de gouvernement, garder la liberté d’éduquer leur jeunesse à leur manière, d’exercer leurs propres cultes et d’avoir leurs propres croyances, maintenir les éléments de la nature sur lesquels s’appuient ces croyances, tel est leur désir. L’angoisse qu’ils ressentent se traduit par la mise en place d’associations de promotion ou de « défense » de leurs cultures, initiatives patrimoniales locales, souvent minuscules qui restent parfois sans lendemain.

Des chercheurs de l’Institut National en Sciences Sociales du Burkina ont décidé de se saisir des outils offerts par « la modernité » (moyens numériques, dispositifs muséaux etc.) pour accompagner et organiser ce mouvement de construction et de transmission d’un patrimoine dans les campagnes. Ils veulent à terme mettre en place à Ouagadougou un institut de recherche et musée dédié à ce patrimoine et ouvert sur la société et les jeunes.

Mes recherches sont menées dans le cadre de partenariats  avec cette équipe et avec une petite association locale de promotion de la culture chez les Sèmè. Les rituels liés aux institutions centrales des sociétés bwaba et sèmè (initiation, divination, funérailles) sont approchés à travers les usages de la nature. 

 

Parcours de recherche

En poste à l’IRD depuis 1983, j’ai intégré en 2008 l’une des UMR qui allaient former PALOC. Depuis 2009, mon orientation de recherche est ethnobotanique et ethnologique, mais mon parcours a commencé dans un autre cadre disciplinaire. De 1978 à 1990, j’ai mené des travaux sur l’écologie des savanes soudaniennes peu modifiées par les activités humaines dans des équipes naturalistes pluridisciplinaires. Mes thématiques étaient alors le fonctionnement énergétique des écosystèmes, leur structure et la dynamique de leur végétation sur des terrains de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. De 1991 à 2008, mon cadre pluridisciplinaire s'est étendu aux sciences humaines et sociales et mes thématiques ont été les jachères, les feux de végétation, l'usage pastoral des savanes, la conservation de la biodiversité notamment dans les aires protégées, toujours sur des terrains du Burkina Faso. Ces différents travaux sur l’usage et la gestion des milieux m’ont amenée à m’intéresser toujours davantage aux rapports des populations locales à la nature.

 

Responsabilités diverses

1999 2002 Membre élu dans la commission scientifique « Sciences de systèmes écologiques » de l’IRD au moment de la mise en place des UMR

 

2002 à 2006 Direction de l’UR 136 de l’IRD « Aires protégées en Afrique de l’Ouest » composée de chercheurs en sciences naturelles et en sciences humaines.

 

2003 Co-organisation à Parakou (Bénin) du « Séminaire sur les Aires protégées en Afrique de l’Ouest » 14-19 avril avec un collègue du Bénin
Travail éditorial pour éditer les actes à l’IRD « Quelles aires protégées pour l’Afrique de l’Ouest ? » (2014, 606 p.).

 

2004 à 2006 Animation du chantier « « Durabilité des écosystèmes et des systèmes sociaux en savanes d’Afrique de l’Ouest : feux, pastoralisme et aires protégées » dans l'Action transdépartementale incitative de l’IRD (ATI) « Aires protégées »,
Participation à l’organisation de l’un des séminaires d’étape de l’ATI à Ouagadougou.

 

2003 Participation au montage puis au fonctionnement de l’initiative Sud Experts-Plantes (SEP, 2006-2011) qui a offert des budgets aux partenaires de plus de 20 pays « du sud » pour travailler sur les plantes et la végétation.
Membre du conseil pédagogique puis du conseil scientifique.

 

2007 à 2010 co-portage avec une collègue du Burkina du programme Corus 6075 « Gestion des activités d’élevage et des feux de végétation et conservation de la biodiversité au Burkina Faso ». Corus 2 « L’Homme dans son environnement » (Ministère des Affaires étrangères et européennes)

 

2009 à 2014 Participation au montage puis aux travaux du programme interdisciplinaire « Interactions Culture Environnement Langues – Kénédougou » (RADICEL-K) » avec une équipe de linguistes de l’université d’Orléans (financement Région Centre). Animation du volet consacré à l’usage des feux de végétation.
Participation à l'organisation à Ouagadougou d'un colloque issu de ce programme
Co-édition des Actes du colloque « Regards scientifiques croisés sur le changement global et le développement. Langue, environnement, culture » (HAL, 2014)

 

2011 Membre élu du conseil de l’UMR PALOS (devenue PALOC).

 

Direction de 6 thèses de doctorants du Burkina Faso ainsi que d’une quinzaine de travaux de master, licence, et écoles d’ingénieurs.

 

Vers 2000 Participation au montage du master ETAH « Écosystèmes terrestres et action de l’homme » de l’université d’Orléans devenu « Biologie des organismes des populations et des écosystèmes (BOPE) » en 2011 et « Agrosciences, Environnement, Territoires, Paysage, Forêt - Parcours Biologie Intégrative et Changement Globaux (BICG) » en 2016.. Responsabilité d’une UE de ce master jusqu’en 2016.

2009-2016 Participation au montage du master international Biodiversité et Environnements végétaux tropicaux (BEVT) au MNHN/Paris 6 en place . Responsabilité d’une UE de M1q

Depuis 2015 enseignement en Licece et master dans les parcours du MNHN.

 

Mes activités ont été menées en partie en affectation (une dizaine d’années au total en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso) et je continue à effectuer très régulièrement des missions de terrain au Burkina Faso.

Powered by Sigsiu.NET
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Nom

FOURNIER

Prénom

Anne

e-mail

anne.fournier@ird.fr

Discipline

Ethno-écologie, ethnologie

Spécialité

Usage rituel des espèces et milieux végétaux, bois sacrés, divination

Titre

Chargée de recherche - HDR

Institut

IRD

Statut

Statutaire

Terrain

Burkina Faso, société bwaba (Bondoukuy), société sémé (Orodara)

Publication

Depuis 2009 

Articles

Fournier Anne, Devineau Jean-Louis, 2009. La plante dans l'écosystème : une autre écologie végétale. Bulletin de la Société Zoologique fascicule 2 : 43-53.

http://www.academia.edu/4617158/La_plante_dans_lecosysteme_une_autre_ecologie_vegetale

Devineau Jean-Louis, Fournier Anne, Nignan Saïbou, 2009. "Ordinary biodiversity" in western Burkina Faso (West Africa): what vegetation do the state forests conserve? Biodiversity & Conservation, 18: 2075 – 2099.
http://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:010046225

López-Hernández Danilo, Brossard Michel, Fournier Anne, 2010. Savanna biomass production, N biogeochemistry, and cycling: A comparison between Western Africa (Ivory Coast and Burkina Faso) and the Venezuelan Llanos. Recent Res. Devel. Soil Sci., 3, 1-34 ISBN: 978-81-308-0440-8.

Devineau Jean-Louis, Fournier Anne, Nignan Saïbou, 2010. Savanna fire regimes assessment with MODIS fire-data: their relations with land cover and plant species distribution in western Burkina Faso (West-Africa). Journal of Arid Environments. 74 (9)1092-1101.
http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00369244

Fournier Anne, 2011. Consequences of wooded shrine rituals on vegetation conservation in West Africa: a case study from the Bwaba cultural area (west Burkina Faso). Biodiversity and Conservation, 2011, 20 (9), p. 1895-1910.
http://www.iaees.org/publications/journals/environsc/articles/2013-2(1)/2013-2(1).asp

Fournier Anne, 2015.Tressage d'herbes et attachements juvéniles chez les Bwaba du Burkina Faso. AnthropoChildren n°5.

http://popups.ulg.ac.be/2034-8517/index.php?id=2350

Fournier A., 2016. Setting up the first components of the person and its anchoring to the territory among the Seme of Burkina Faso: “services rendered by ecosystems”? Environmental Skeptics and Critics, 2016, 5(3): 37-56 http://www.iaees.org/publications/journals/environsc/online-version.asp

Hudson L.N., Newbold T., Contu S., Fournier Anne, Pélissier Raphaël, et al. The database of the PREDICTS (Projecting Responses of Ecological Diversity In Changing Terrestrial Systems) project. Ecology and Evolution, 2017, 7 (1), p. 145-188. ISSN 2045-7758

Jung M., Hill S. L. L., Platts P. J., Marchant R., Siebert S., Fournier Anne, Munyekenye F. B., Purvis A., Burgess N. D., Newbold T. Local factors mediate the response of biodiversity to land use on two African mountains. Animal Conservation, 2017, 20 (4), p. 370-381. ISSN 1367-9430

 

Articles avec les collègues et étudiants du Burkina Faso

Sawadogo I., Devineau J.L., Fournier Anne 2012. État des ressources pastorales dans une terre d'accueil et de transit des pasteurs transhumants : le terroir de Kotchari (sud-est du Burkina Faso) Terre et Vie (Revue d'écologie) 67, 157-178.
http://hal.archives-ouvertes.fr/index.php?halsid=lbbqslhr3sto55jkgphp7bom54&view_this_doc=tel-00708327&version=1

Sanou Lassina, Devineau Jean-Louis, Fournier Anne, 2013. Groupements floristiques et capacité de régénération des espèces ligneuses des sanctuaires boisés dans l'aire culturelle bwaba (département de Bondoukuy, Ouest Burkinabé) Acta Botanica Gallica, 160 (1) : 77-102.
http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00835827

Fournier Anne, Sanou Lassina, 2013. Revisiting plant conservation on wooded shrines by a transversal approach: "Core" vs. "satellite" species and anthropological knowledge in Bwaba land, Burkina Faso. Environmental Skeptics and Critics, 2013, 2 (1), p. 1-19.
http://www.iaees.org/publications/journals/environsc/articles/2013-2(1)/2013-2(1).asp

Bene A. et Anne Fournier 2015. Réflexion sur la notion de services écologiques : étude de cas à Kotoudéni (Burkina Faso), VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement [En ligne], 15 (3) URL : http://vertigo.revues.org/16758 ; DOI : 10.4000/ vertigo.16758Fournier A., 2016. La mise en place des premiers constituants de la personne et l’ancrage au territoire chez les Sèmè du Burkina Faso : des « services rendus par les écosystèmes » ? https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01344952/document]

Ouvrage 

Fabre Gwenaëlle, Fournier Anne, Sanogo Lamine 2014. Regards scientifiques croisés sur le changement global et le développement. Langue, environnement, culture. Actes du Colloque international de Ouagadougou (8-10 mars 2012). 238 pp.

lien : http://hal.archives-ouvertes.fr/LEC-OUAGA-2012

  

Chapitres d'ouvrages

Liberski-Bagnoud Danouta, Fournier Anne, Nignan Saïbou, 2009. Les "bois sacrés", faits et illusions : à propos des sanctuaires boisés des Kasena (Burkina Faso). In : Juhé-Beaulaton D. (dir.) Forêts sacrées et sanctuaires boisés : des créations culturelles et biologiques (Burkina Faso, Togo, Bénin). Paris : Karthala, 2009, p. 59-90. (Hommes et Sociétés). ISBN 978-2-8111-0348-4.

Boyd Raymond, Fournier Anne, Nignan Saïbou, 2014 Une base de données informatisée de la flore : un outil pour la multidisciplinarité.
http://hal.archives-ouvertes.fr/view_by_stamp.php?&halsid=qikoaeev15j936ts0q7see78t7&label=LEC-OUAGA-2012&langue=fr&action_todo=view&id=hal-00939893&version=1

 

Chapitres d'ouvrages avec des collègues et étudiants du Burkina Faso

Fournier Anne, Yaméogo Urbain, 2009. Pourquoi et comment utiliser le feu comme outil de gestion en savane ? In Triplet P. Manuel de gestion des aires protégées d'Afrique francophone, Orléans, Awely, 509-514.
http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/66/91/57/PDF/manuel_gestion_afrique.pdf

Kiéma Sébastien, Fournier Anne, Toutain Bernard, 2009. Gérer le pâturage du bétail dans les aires protégées de savane. In Triplet P. Manuel de gestion des aires protégées d'Afrique francophone, Orléans, Awely, 500-508.

http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/66/91/57/PDF/manuel_gestion_afrique.pdf

Bene Ali, Fournier Anne, 2014. Végétation naturelle et occupation des terres au Burkina Faso (Afrique de l'ouest). Cinq décennies de changement dans un terroir du pays sèmè.
http://hal.archives-ouvertes.fr/view_by_stamp.php?&halsid=qikoaeev15j936ts0q7see78t7&label=LEC-OUAGA-2012&langue=fr&action_todo=view&id=hal-00939898&version=1

Fournier Anne, Douanio Manaka, Bene Ali, 2014. Pratique et perception des feux de végétation dans un paysage de vergers. Le pays sèmè (Kénédougou, Burkina Faso)
http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00939895

 

Document audiovisuel  grand public

Fournier Anne, Camille Devineau, 2014. Le balafon des oiseaux: jeu d'herbe en pays sémé 6 mn 19 s

 

Parcours et profil

 

Recherches actuelles

Mes travaux actuels sont consacrés à l’usage rituel des plantes et des milieux végétaux et plus largement de la nature chez les Bwa et les Sèmè de l’ouest du Burkina Faso. L’étude de ces usages est une voie d’accès privilégiée à « la tradition » car dans cette région la nature, en particulier végétale (bois sacrés, plantes servant dans la divination et les rituels initiatiques etc.) sert de support matériel à des croyances et à une manière particulière d’être au monde.

Au Burkina, un certain nombre de jeunes intellectuels urbains adhèrent à l’idée qu’il existe un patrimoine culturel à sauvegarder. Les habitants des zones rurales qu’ils en reconnaissent les gardiens utilisent plutôt le terme de « tradition » pour le qualifier. Certains aspects de la transformation des paysages (perte de biodiversité) et l’emprise croissante de l’économie de marché semble à ces habitants une sérieuse menace pour les valeurs de leur civilisation. Rester maîtres de leurs terres, de leur développement économique, de leur type de gouvernement, garder la liberté d’éduquer leur jeunesse à leur manière, d’exercer leurs propres cultes et d’avoir leurs propres croyances, maintenir les éléments de la nature sur lesquels s’appuient ces croyances, tel est leur désir. L’angoisse qu’ils ressentent se traduit par la mise en place d’associations de promotion ou de « défense » de leurs cultures, initiatives patrimoniales locales, souvent minuscules qui restent parfois sans lendemain.

Des chercheurs de l’Institut National en Sciences Sociales du Burkina ont décidé de se saisir des outils offerts par « la modernité » (moyens numériques, dispositifs muséaux etc.) pour accompagner et organiser ce mouvement de construction et de transmission d’un patrimoine dans les campagnes. Ils veulent à terme mettre en place à Ouagadougou un institut de recherche et musée dédié à ce patrimoine et ouvert sur la société et les jeunes.

Mes recherches sont menées dans le cadre de partenariats  avec cette équipe et avec une petite association locale de promotion de la culture chez les Sèmè. Les rituels liés aux institutions centrales des sociétés bwaba et sèmè (initiation, divination, funérailles) sont approchés à travers les usages de la nature. 

 

Parcours de recherche

En poste à l’IRD depuis 1983, j’ai intégré en 2008 l’une des UMR qui allaient former PALOC. Depuis 2009, mon orientation de recherche est ethnobotanique et ethnologique, mais mon parcours a commencé dans un autre cadre disciplinaire. De 1978 à 1990, j’ai mené des travaux sur l’écologie des savanes soudaniennes peu modifiées par les activités humaines dans des équipes naturalistes pluridisciplinaires. Mes thématiques étaient alors le fonctionnement énergétique des écosystèmes, leur structure et la dynamique de leur végétation sur des terrains de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. De 1991 à 2008, mon cadre pluridisciplinaire s'est étendu aux sciences humaines et sociales et mes thématiques ont été les jachères, les feux de végétation, l'usage pastoral des savanes, la conservation de la biodiversité notamment dans les aires protégées, toujours sur des terrains du Burkina Faso. Ces différents travaux sur l’usage et la gestion des milieux m’ont amenée à m’intéresser toujours davantage aux rapports des populations locales à la nature.

 

Responsabilités diverses

1999 2002 Membre élu dans la commission scientifique « Sciences de systèmes écologiques » de l’IRD au moment de la mise en place des UMR

 

2002 à 2006 Direction de l’UR 136 de l’IRD « Aires protégées en Afrique de l’Ouest » composée de chercheurs en sciences naturelles et en sciences humaines.

 

2003 Co-organisation à Parakou (Bénin) du « Séminaire sur les Aires protégées en Afrique de l’Ouest » 14-19 avril avec un collègue du Bénin
Travail éditorial pour éditer les actes à l’IRD « Quelles aires protégées pour l’Afrique de l’Ouest ? » (2014, 606 p.).

 

2004 à 2006 Animation du chantier « « Durabilité des écosystèmes et des systèmes sociaux en savanes d’Afrique de l’Ouest : feux, pastoralisme et aires protégées » dans l'Action transdépartementale incitative de l’IRD (ATI) « Aires protégées »,
Participation à l’organisation de l’un des séminaires d’étape de l’ATI à Ouagadougou.

 

2003 Participation au montage puis au fonctionnement de l’initiative Sud Experts-Plantes (SEP, 2006-2011) qui a offert des budgets aux partenaires de plus de 20 pays « du sud » pour travailler sur les plantes et la végétation.
Membre du conseil pédagogique puis du conseil scientifique.

 

2007 à 2010 co-portage avec une collègue du Burkina du programme Corus 6075 « Gestion des activités d’élevage et des feux de végétation et conservation de la biodiversité au Burkina Faso ». Corus 2 « L’Homme dans son environnement » (Ministère des Affaires étrangères et européennes)

 

2009 à 2014 Participation au montage puis aux travaux du programme interdisciplinaire « Interactions Culture Environnement Langues – Kénédougou » (RADICEL-K) » avec une équipe de linguistes de l’université d’Orléans (financement Région Centre). Animation du volet consacré à l’usage des feux de végétation.
Participation à l'organisation à Ouagadougou d'un colloque issu de ce programme
Co-édition des Actes du colloque « Regards scientifiques croisés sur le changement global et le développement. Langue, environnement, culture » (HAL, 2014)

 

2011 Membre élu du conseil de l’UMR PALOS (devenue PALOC).

 

Direction de 6 thèses de doctorants du Burkina Faso ainsi que d’une quinzaine de travaux de master, licence, et écoles d’ingénieurs.

 

Vers 2000 Participation au montage du master ETAH « Écosystèmes terrestres et action de l’homme » de l’université d’Orléans devenu « Biologie des organismes des populations et des écosystèmes (BOPE) » en 2011 et « Agrosciences, Environnement, Territoires, Paysage, Forêt - Parcours Biologie Intégrative et Changement Globaux (BICG) » en 2016.. Responsabilité d’une UE de ce master jusqu’en 2016.

2009-2016 Participation au montage du master international Biodiversité et Environnements végétaux tropicaux (BEVT) au MNHN/Paris 6 en place . Responsabilité d’une UE de M1q

Depuis 2015 enseignement en Licece et master dans les parcours du MNHN.

 

Mes activités ont été menées en partie en affectation (une dizaine d’années au total en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso) et je continue à effectuer très régulièrement des missions de terrain au Burkina Faso.

Powered by Sigsiu.NET