Recherche

Axes scientifiques

Mises en scène des patrimoines - Axe 3

Partager

 

Cet axe étudie les patrimoines locaux dans leur dimension muséale et en particulier les nouvelles modalités de construction, de conservation et de mise en scène de ces patrimoines matériels et immatériels. Comment sont-ils valorisés ou instrumentalisés pour exprimer identités, territoires, savoirs et cultures des communautés locales ?

Les champs de recherche de cet axe enrichissent la perception des patrimoines dans des contextes culturels différents : conditions d'émergence ; formes et implications des mécanismes de valorisation et d'interprétation ; rôle des acteurs locaux et leurs objectifs culturels, touristiques, politiques... Partout, le patrimoine exprime et rend visible les différentes façons possibles d'envisager les relations entre passé, présent et futur, propres à chaque société. Il implique aussi des jeux d'acteurs, des discours et des choix collectifs concernant les « objets » patrimoniaux qu'une communauté se donne et donne à voir : éléments matériels (« traces ») mais également récits et mythes, lieux de mémoire, ressources naturelles, savoirs et savoir-faire.

Le rôle des populations locales dans cette représentation ainsi que leur relation à la matérialité et à la pérennité du patrimoine ouvre donc un ensemble de questionnements répartis en deux chantiers thématiques.

Le chantier « Enjeux, objectifs et finalités »

Ce chantier, actant la remise en question des transpositions de modèles muséaux occidentaux, cherche de quelles réalités culturelles rendent compte les actuels espaces de protection et de valorisation des patrimoines et ce que traduit la diversité des formes, des mises en scène et des discours dans les musées au Sud.
Quels sont les enjeux, notamment politiques, et les stratégies qui sous-tendent le choix des éléments patrimoniaux retenus ou écartés dans la mise en scène des communautés locales, notamment dans le cas des minorités ethniques ? Les réponses en définiront aussi les limites.

Le chantier « Collections : savoirs et pratiques »

Ce second chantier est ancré sur une réappropriation des collections par les populations locales afin d'évaluer les savoir-faire locaux sur la conservation préventive des collections et tenter de mesurer les impacts de leur gestion par les musées au Nord. Une analyse typologique des acteurs, techniques, produits, outils va de pair avec la démarche visant à appréhender les représentations et les réflexions de ces communautés sur la conservation de leur patrimoine matériel.

Dans les deux cas, les méthodes mises en œuvre relèvent autant de l'analyse comparative que de la constitution et l'étude de bases de données croisées avec les savoirs et références des pays du Nord. Les chercheurs de cet axe conjuguent en permanence Recherche, Expertise et Formation.

Actuellement, les principaux terrains sont situés en Argentine, Equateur, Maroc, Sénégal, Cameroun, Namibie, Tanzanie, Thaïlande, Laos et Chine.